Nous pensons que pour vaincre le paludisme, nous devons être en mesure de le mesurer.

Approche

Il est essentiel de quantifier le coût humain des cas et des décès dus au paludisme chaque année pour comprendre les progrès accomplis vers un monde sans paludisme. Cartographier le paysage des risques liés au paludisme permet de mieux cibler les ressources. Le suivi des efforts de lutte contre le paludisme, et de leur impact, permet de revoir et d'affiner les stratégies. Mais il n'est pas facile de mesurer le paludisme. Les données peuvent être rares, incomplètes ou non représentatives, et peuvent induire en erreur ou informer. Chez MAP, notre objectif est de combiner les données mondiales sur le paludisme avec des analyses de pointe afin de générer les meilleures informations possibles pour guider la lutte contre la maladie.

Notre impact

Sorties
Cartographie des risques
Estimation de la charge
Évaluation de l'impact
Planification des produits de base
Suivi des interventions
Renforcement des compétences
Approche
Données
Collaboration
Analytique

Approche

Données
Données

Nous abritons le plus grand centre de lutte contre le paludisme au monde...

Données

Nous hébergeons la plus grande base de données sur le paludisme au monde, rassemblant chaque année des millions d'éléments de données provenant d'enquêtes sur le terrain, d'études scientifiques et de systèmes de surveillance de routine, complétés par des données environnementales et démographiques pertinentes provenant de nombreuses sources.

Collaboration
Collaboration

Le MAP est un réseau de chercheurs du monde entier ...

Collaboration

MAP est un réseau de chercheurs du monde entier, issus de diverses disciplines. Nous sommes épidémiologistes, spécialistes de la santé publique, géographes, statisticiens et experts en modélisation. Les membres de MAP ont également apporté leur expertise en travaillant au sein des programmes nationaux de lutte contre le paludisme et des institutions de recherche des pays endémiques.

Analytique
Analytique

Nous développons des méthodes d'analyse innovantes ...

Analytique

Nous développons des approches analytiques innovantes pour donner un sens aux données complexes sur le paludisme. Nous sommes leaders dans les domaines de l'analyse géospatiale, des méthodes statistiques spatiales et spatio-temporelles, de l'apprentissage automatique et des modèles computationnels de maladies.

Engagement
Engagement

Tout ce que fait MAP est orienté vers...

Engagement

Tout ce que fait MAP est axé sur l'obtention d'un impact. Cela n'est possible qu'en s'engageant auprès de ceux qui prennent les décisions qui comptent, notamment les décideurs politiques, les bailleurs de fonds et le personnel des programmes de lutte contre le paludisme.

Sorties

Cartographie du risque

Nous générons des cartes à haute résolution du paysage du risque de paludisme à la fois ...

Nous produisons des cartes à haute résolution du paysage du risque de paludisme aux niveaux mondial et national - en estimant la prévalence de l'infection, les taux d'incidence et la mortalité par pixel.

Estimation du fardeau

Nous estimons les cas annuels de paludisme et les décès dans les pays endémiques - ...

Nous estimons le nombre annuel de cas de paludisme et de décès dans les pays endémiques, ce qui permet de mesurer la charge de la maladie et l'orientation des tendances vers les objectifs internationaux.

Évaluation de l'impact

Nous utilisons des modèles statistiques pour déduire l'impact des mesures de contrôle actuelles ...

Nous utilisons des modèles statistiques pour déduire l'impact des mesures de contrôle actuelles sur la transmission et le fardeau du paludisme, ce qui permet d'affiner les stratégies de contrôle.

Planification
Produits de base

Nous fournissons des outils pour calculer les besoins en produits antipaludiques, permettant aux pays ...

Nous fournissons des outils pour calculer les besoins en produits antipaludiques, permettant aux pays de quantifier les ressources dont ils ont besoin pour protéger leurs populations.

Suivi des interventions

Nous suivons la couverture des médicaments contre le paludisme, des diagnostics et de la lutte antivectorielle pour ...

Nous suivons l'évolution de la couverture des médicaments antipaludiques, des diagnostics et de la lutte antivectorielle pour comprendre quelles sont les populations les moins bien protégées.

Renforcement des compétences

Nous fournissons une formation, une supervision et un mentorat pour développer les compétences en matière de paludisme ...

Nous offrons des formations, une supervision et un mentorat pour renforcer les compétences en matière d'analyse du paludisme.

PARTENAIRES CLÉS

Le projet d'atlas du paludisme travaille en partenariat avec un grand nombre d'universitaires, de responsables politiques et d'acteurs de la lutte contre le paludisme. Certains de nos partenariats les plus durables et les plus importants incluent les organisations suivantes :

Programme mondial de lutte contre le paludisme de l'Organisation mondiale de la santé

Le Programme mondial de lutte contre le paludisme de l'Organisation mondiale de la santé (OMS-GMP), basé au siège de l'OMS à Genève, est chargé de coordonner les efforts mondiaux de l'OMS pour contrôler et éliminer le paludisme.

Il s'agit notamment de définir et de diffuser des orientations et des politiques mondiales en matière de contrôle et d'élimination du paludisme, d'aider les pays à formuler des plans stratégiques nationaux de lutte contre le paludisme, de renforcer leurs systèmes de surveillance et de répondre aux urgences biologiques et opérationnelles. Dans le cadre de son mandat principal, le PAM tient un pointage indépendant des progrès mondiaux dans la lutte contre le paludisme. Le PAM est un centre collaborateur de l'OMS pour la modélisation géospatiale des maladies et, dans le cadre de ce mandat, nous fournissons à l'OMS des analyses très variées, notamment pour l'estimation de la charge, le suivi de la couverture des interventions et la stratification des risques. 

Initiative d'accès à la santé de Clinton

La Clinton Health Access Initiative (CHAI) est une organisation mondiale de santé qui s'est engagée à renforcer les systèmes de santé intégrés dans les pays en développement et à élargir l'accès aux soins et aux traitements contre le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose.

La CHAI soutient un certain nombre de pays d'Afrique australe, d'Asie du Sud-Est, d'Hispaniola et de Méso-Amérique pour accélérer durablement les efforts d'élimination des cas indigènes de paludisme en fournissant un soutien technique et de gestion direct aux gouvernements sur la planification de l'élimination, la surveillance et les activités ciblées attachées et de réponse. MAP travaille avec la CHAI pour soutenir les pays dans leurs efforts pour cartographier les risques, évaluer l'impact des interventions et l'accès aux soins, et prévoir les besoins en produits antipaludiques.

Institut de métrologie sanitaire et d'évaluation

L'Institute for Health Metric and Evaluation (IHME), basé à l'Université de Washington à Seattle, a pour mission déclarée de fournir au monde des preuves opportunes, pertinentes et scientifiquement valides pour améliorer les politiques et les pratiques en matière de santé.

Leur projet phare est l'étude sur la charge mondiale de morbidité : un effort mondial complet qui analyse 286 causes de décès, 369 maladies et blessures et 87 facteurs de risque dans 204 pays et territoires. MAP travaille avec l'IHME pour générer chaque année la composante paludisme de l'étude GBD, en fournissant des estimations détaillées de la prévalence, de l'incidence et de la mortalité du paludisme. Parallèlement à l'étude GBD, nous collaborons aussi étroitement avec le professeur Dave Smith et son équipe à l'IHME, en nous concentrant sur la modélisation mathématique du paludisme pour soutenir la planification des interventions.

Institut de modélisation des maladies

L'Institute for Disease Modelling (IDM) fait partie de la division Santé mondiale de la Fondation Bill & Melinda Gates. L'objectif de l'IDM est de soutenir les efforts mondiaux d'éradication des maladies infectieuses et d'amélioration permanente de la santé en développant, utilisant et partageant des outils de modélisation informatique et en favorisant la prise de décision quantitative. MAP travaille en étroite collaboration avec IDM sur des travaux à l'interface entre la modélisation géospatiale et mathématique du paludisme.

ACREME

Le Centre australien d'excellence en recherche sur l'élimination du paludisme (ACREME) est un réseau d'éminents chercheurs spécialisés dans le paludisme qui se consacrent à la réalisation de l'objectif d'élimination du paludisme dans la région d'ici 2030. ACREME met au point de meilleurs outils de surveillance, de détection, de prévention et de traitement du paludisme, afin d'améliorer les résultats sanitaires et économiques pour nos voisins de la région. Les recherches sont menées dans le cadre des trois thèmes principaux que sont la surveillance, le diagnostic, le traitement et la prévention. MAP a rejoint ACREME suite à notre relocalisation en Australie en 2019 et est un membre fier de cette communauté australienne dynamique de recherche sur le paludisme.

Atlas vectoriel

L'atlas des vecteurs est une initiative de l'Université d'Oxford, du Centre international de physiologie et d'écologie des insectes (icipe) et du projet d'atlas du paludisme, financée par la Fondation Bill et Melinda Gates. S'appuyant sur les vastes ensembles de données relatives aux vecteurs (présence, bionomie et résistance aux insecticides) rassemblés dans le cadre du projet d'atlas du paludisme, l'atlas des vecteurs est une nouvelle initiative sœur entièrement axée sur la mise à jour des données relatives aux vecteurs pour les espèces dominantes et secondaires qui maintiennent la transmission du paludisme en Afrique. Les ensembles de données comprendront désormais des informations sur l'écologie locale (par exemple, la flore et le bétail), l'activité humaine liée à la transmission du paludisme et les mécanismes génétiques qui sous-tendent la résistance phénotypique aux insecticides observée au sein des populations de vecteurs.

Ces données seront utilisées pour développer de nouvelles cartes d'espèces, d'IR et d'abondance de vecteurs afin de fournir une série de surfaces solides et basées sur des preuves pour la prise de décision en matière de lutte antivectorielle. Les données prêtes à être analysées et les cartes mises à jour seront disponibles sur la plateforme de l'atlas vectoriel. L'atlas vectoriel travaille également en étroite collaboration avec nos partenaires nationaux au Nigeria, en République démocratique du Congo, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, en Ouganda et au Sénégal. Des modèles spatiaux sur mesure, développés en collaboration avec des experts nationaux, seront spécifiquement adaptés à chaque programme national de lutte contre le paludisme afin de cibler les défis uniques de la lutte antivectorielle auxquels chacun de ces pays à forte charge de morbidité est actuellement confronté.